Ligne de commande linux basique (texte)

Publié le 3 Janvier 2016

Tous les noms de commande seront en GRAS

man = est employée pour vous montrer le manuel des autres commandes. q = Pour quitter man

ctrl + alt + c = Pour annuler la commande

ls = La commande ls liste les fichiers et les sous-dossiers. Ceci vous donnera la liste de vos fichiers et dossiers.

ls –l = Pour obtenir plus d'information, utilisez l'option -l

ls –A = Pour afficher aussi les fichiers "cachés"

On peut bien sûr mélanger les deux options :

ls -Al = Vous affichera tous les fichiers, même cachés, avec les détails

Attention ls -a, qui affiche les "dossiers" . et .., n'est pas identique à ls -A, qui lui n'affiche pas .

cd = La commande cd vous permettra de changer de répertoire (cd = change directory). Quand vous ouvrez un terminal en mode utilisateur vous serez dans votre répertoire local (/home/utilisateur).

Dans un système linux la référence au fichier s'appelle un chemin. Dans un chemin le nom des répertoires et des fichiers sont séparés par un "/". Le chemin absolu se base sur la racine de l'arborescence et commence par "/" : ex : /home/utilisateur/<dossier>/<fichier>. cd /home/utilisateur/dossier ### vous déplacera à votre répertoire (/home/utilisateur/dossier) cd Desktop cd

pwd = Pour afficher le répertoire courant (pwd = present working directory) Pour "remonter" d'un répertoire (aller à son parent) on utilise la commande "cd .." (n'oubliez pas l'espace, surtout si vous venez de Windows) cd .. ### vous remontera d'un dossier

id = affiche les informations utilisateur et de groupe pour un utilisateur spécifié, ou si aucun utilisateur n'est spécifié, elle affiche les informations sur l'utilisateur courant id ubuntu-user uid=1001(ubuntu-user) gid=1001(ubuntu-user) groupes=1001(ubuntu-user),29(audio)

mkdir = permettra de créer des répertoires. (mkdir = make directory) Exemple : mkdir video ### créera un répertoire musique ou pas

man mkdir ### pour avoir les options de mkdir

mv = La commande mv servira à déplacer un dossier à un endroit différent ou renommer un dossier. (mv = move) Exemples : mv bonjour bonsoir ### pour renommer le fichier/répertoire "bonjour" en "bonsoir"

mv bonsoir ~/Desktop ### déplace le fichier "bonsoir" du répertoire courant vers le répertoire ~/Desktop sans le renommer

mv bonsoir ~/Desktop/bonnenuit ###déplace le fichier "bonsoir" du répertoire courant vers le répertoire ~/Desktop et le renomme en bonnenuit (bien sûr bonnenuit n'existait pas dans le répertoire ~/Desktop sinon le système vous demandera la confirmation pour écraser l'ancien fichier)

man mv ### pour avoir les options de mv

apt-get = permet de gérer les paquets Debian de votre Ubuntu. Exemple : sudo apt-get update ### permet de mettre à jour la liste des paquets disponibles, commande à taper en premier avant toute installation pour être sûr d'avoir les mises à jour.

sudo apt-get upgrade ### permet de mettre à jour les paquets déjà installés, à taper pour faire les mises à jour de sécurité.

sudo apt-get install soft ### Installera le logiciel "soft" en gérant les dépendances, donc "apt" vous demandera peut être d'installer d'autres paquets en complément.

sudo apt-get remove soft ### désinstallera le paquet "soft".

sudo apt-get autoremove soft ### désinstallera "proprement" le paquet "soft" ainsi que ses dépendances

man apt-get ### pour avoir les options de "apt-get". apt-cache search La commande apt-cache search permet de rechercher le nom d'un paquet parmi ceux disponibles. Avant d'utiliser cette commande pensez à faire un apt-get update pour mettre à jour votre liste des paquets. Exemple : apt-cache search supersoft ### vous donnera la liste des paquets dont le nom ou la description contient "supersoft".

Obtenir un terminal root sous ubuntu

Ouvrez simplement une console et exécutez la commande suivante sudo -i. Il vous est ensuite demandé de saisir votre mot de passe (celui du compte courant) afin d'activer la session système.

$ sudo -i [sudo] password for <votre identifiant>: Dans ce terminal uniquement, le compte courant sera root pour une durée indéterminée. Pour reprendre votre identité, saisissez la commande suivante : # exit Pour activer le compte root, exécutez la commande sudo passwd root. Le mot de passe du compte courant est demandé une première fois, pour autoriser l'utilisateur à effectuer des tâches administratives. Puis, une invite vous demande le mot de passe désiré pour le compte root. Il vous est demandé de le saisir une seconde fois, pour valider le tout. $ sudo passwd root [sudo] password for <votre identité>: Entrez le nouveau mot de passe UNIX : (inscrire un nouveau mot de passe) Retapez le nouveau mot de passe UNIX : (répéter le nouveau mot de passe) passwd : le mot de passe a été mis à jour avec succès Une fois le mot de passe défini pour le compte root, exécutez la commande su dans un terminal pour en prendre l'identité. Le mot de passe du compte root est alors demandé : $ su root Mot de passe : (inscrire le mot de passe de root)

Pour ajouter un nouvel utilisateur : useradd nom Exemple : useradd fabien

useradd [options]

-d pour répertoire maison des utilisateurs -s pour l’enveloppe des utilisateurs -g pour le groupe primaire des utilisateurs -G pour les groupes secondaires des utilisateurs -M pour de ne pas créer un répertoire maison pour l’utilisateur -e pour la date d’expiration de l’utilisateur -uid pour le nom d’utilisateur de l’utilisateur

Pour définir la date d’expiration de l’utilisateur : useradd -e 2014-06-30 fabien Cette commande ajoutera l’utilisateur fabien et définira la date d’expiration à 2014-06-30.

créer un groupe :

goupadd test

Ajouter utilisateur dans un groupe :

adduser nom utilisateur nom du group

exemple : adduser efab test

Rédigé par Titusss

Publié dans #Système

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :